τελευταία νέα σε τίτλους

76 ans après Auschwitz : Contre tout antisémitisme

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 5,875 other followers

Le 27 janvier, cela fera 76 ans que l’Armée rouge a libéré les environ 7 000 derniers prisonniers d’Auschwitz. Ce fut la fin du plus grand crime de l’histoire. L’Holocauste est unique en ce sens qu’il a entraîné l’extermination systématique de plus de 6 millions de personnes. La majorité des personnes assassinées étaient des Juifs, mais aussi des Roms, des homosexuels, des communistes et des membres d’autres minorités systématiquement assassinés.

Le souvenir d’Auschwitz et la lutte contre tout antisémitisme reste, 76 ans plus tard, un élément essentiel de chaque tentative des opprimés de s’émanciper.

Aujourd’hui en particulier, alors que nous sommes confrontés à un glissement de l’Europe et du monde entier vers la droite, nous constatons dans les discours banalisés du quotidien une relativisation de l’Holocauste, de la violence antisémite, des dégâts causés aux monuments et aux cimetières (par exemple en Grèce), ainsi que des innombrables attaques parfois meurtrières (par exemple en Allemagne, en France, en Autriche).

Les festivités nationalistes organisées cette année par l’État capitaliste grec pour commémorer la révolution de 1821 redonnent l’occasion de ne pas oublier que l’idéologie nationale grecque repose sur un fondement antisémite. Rappelons-nous le massacre en 1821 de la population juive à Tripoli, les pogroms antisémites en 1891 (par exemple à Corfou), l’assimilation forcée des Juifs après la reddition de Thessalonique en 1912, ou encore la coopération des autorités grecques avec les nazis dans la déportation des Juifs vers les camps de concentration. Dans le même temps, l’idéologie nationale grecque tente de construire ses propres héros ou héroïnes nationales en relativisant la Shoa.

L’antisémitisme est renforcé par l’oubli et la révision de l’histoire : exactement là où l’UE veut assimiler l’Union soviétique au national-socialisme, c’est-à-dire les milliers de personnes tombées sur les fronts antifascistes aux nazis.

En cette période qui constitue sans doute l’une des plus grandes crises du capitaliste, notre vigilance et notre lutte contre l’antisémitisme, le néo-fascisme et l’alt-right restent une priorité indissociable de nos efforts communistes..

About furdenkommunismus (493 Articles)
για τον κομμουνισμό

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: